Gérer les obsessions et rituels

Gérer les obsession et les rituels

« Ma fille doit tout avoir à sa place dans sa chambre. Dès que quelque chose est déplacé (par exemple, quand je passe l’aspirateur ou change ses draps), elle fait un bond en avant. Elle sait toujours si quelque chose manque ou a été déplace. Est-ce une partie du syndrome d’Asperger, des TOC, ou les deux ? »

L’une des marques de fabrique du syndrmoe d’Asperger et de l’autisme de haut niveau est le développement de pensées obsédantes et la pratique de comportements rituels pour réduire le stress et l’anxiété. Ce comportement peut plus tard être des TOC chez les adultes.

Les enfants Asperger ont souvent un intérêt obsessionnel pour un sujet particulier  et très peu d’intérêt dans d’autres. Ils peuvent chercher compulsivement des informations sur les cartes, les horloges ou tout autre sujet. Ils sont aussi inflexibles dans leurs habitudes et peuvent adhérer de manière rigide à certains routines ou rituels. Ces obsessions et compulsions sont pensées être d’origine neurobiologique. Cela veut dire qu’il est très difficile d’aller en thérapie ou de parler à la personne.

La thérapie cognitivo-comportementale peut aider à contrôler certains des comportements et permet à l’enfant de reconnaître les moments d’apparition du comportement pour arrêter avant qu’il n’arrive. Cette thérapie, en général, peut être utile pour les enfants, adolescents et adultes Asperger car elle se concentre sur les comportements et les « changements de pensées » nécessaires pour vivre la vie de tous els jours.

Les parents peuvent avoir besoin de laisser tout simplement l’enfant s’accrocher à des rituels qu’il ne comprend pas. Á moins que l’enfant ait fait beaucoup de thérapie, c’est très dur de se battre pour les rituels, et cela n’aide pas de punir l’enfant.

Il y a des médicaments, souvent utilisés pour les troubles obsessionnels-compulsifs, qui peuvent contrôler le comportement rituel et les obsessions, surtout quand on les utilise avec une thérapie cognitivo-comportementale. Aucun médicament n’est dépourvu d’effets secondaires, et l’amélioration peut ne pas être complète ; cependant, cela vaut la peine d’essayer les médicaments recommandés par le médecin de votre enfant.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×