Les adultes Asperger

Le syndrome d’Asperger chez les adultes

 

Le syndrome d’Asperger chez lea adultes est un sujet complexe, beaucoup souffrent de ses symptômes et de ses limites et se battent pour rendre leur vie plus gérable.

Les symptômes du syndrome d’Asperger chez les adultes

 

 

Le syndrome d’Asperger est le trouble du spectre autistique le plus léger. Parmi les symptômes de tous les troubles du spectre autistique il y a un handicap significatif de communication et d’interactions sociales, et une adhérence à des routines strictes et un champ d’intérêts restreint.

 

 Ces symptômes fondamentaux des TSA sont présents chez les adultes Asperger, bien que souvent à un degré moins grave que les autres troubles du spectre autistique. Ceux qui ont le syndrome d’Asperger ne souffrent pas du retard de langage souvent présents dans les autres TSA, ont généralement un bon vocabulaire, n’ont pas le même potentiel intellectuel, ayant un QI normal ou au-dessus de la moyenne. Cependant, les déficits de langage existent dans le syndrome d’Asperger, en premier dans la compréhension des subtilités du langage, car les personnes affectées ne peuvent souvent pas capter les concepts abstraits ou comprendre l’ironie ou l’humour aussi bien que la personne normale.

Les déficits de communication non-verbales sont courants ; beaucoup d’Asperger sont incapables d’interpréter les signaux comme les expressions faciales, le langage corporel, ou les gestes. Les handicaps des fonctions motrices sont souvent parmi les symptômes du syndrome d’Asperger, causant une apparente maladresse ou non-coordination, ou de la difficulté à exécuter les tâches qui demandent de la motricité fine. Beaucoup de ces symptômes peuvent être gérés ou même éliminés avec une intervention précoce en orthophonie, ergothérapie, psychomotricité, et thérapie comportementale.

 

Bien que du soutien, de l’information, et des services soient maintenant disponibles pour la nouvelle génération d’enfants Asperger, ce n’était pas toujours le cas pour ceux qui sont maintenant adultes. Beaucoup de ressources disponibles aujourd’hui n’existaient pas il y a 20 ans, et un grand nombre d’individus Asperger n’ont pas été diagnostiqués pendant ces années cruciales du développement, faisant manquer l’opportunité de profiter de ces services. Encore aujourd’hui, beaucoup d’adultes viennent juste d’être diagnostiqués, on a enfin pu identifier les raisons de problèmes qui les ont gênés pour 30, 40, ou même 50 ans.

Faire face aux différences

Cela a laissé les adultes et leurs familles devant gérer les difficultés par eux-mêmes. Alors que des adultes Asperger ont appris à gérer leurs symptômes assez bien, rentrant doucement dans la société avec une brillante carrière, un conjoint, et une bonne vie sociale, beaucoup d’autres se battent quotidiennement pour faire face à l’impact de leur trouble dans leur vie.

Certains restent dépendants de leurs parents ou autres membres de la famille, ayant des difficultés à trouver et garder un emploi stable. D’autres sont incapables de surmonter les handicaps sociaux et de communication assez bien pour créer des relations durables, restant assez isolés dans leur vie de tous les jours. La dépression est un problème courant chez les adultes Asperger, le taux étant plus haut que celui de la population générale, et l’aide peut être difficile à trouver, surtout pour ceux dont les symptômes ont fait un défi de trouver un emploi stable.

Avec un peu d’aide et de soutien, beaucoup plus d’adultes Asperger pourraient vivre une vie remplie et indépendante. Alors que les symptômes du trouble peuvent être beaucoup plus légers que dans les autres formes d’autisme, ils peuvent encore interférer avec la vie de tous les jours de beaucoup de personnes Asperger, un fait souvent oublié par les professionnels.

 

Le syndrome d’Asperger chez les adultes

 

Le syndrome d’Asperger chez lea adultes est un sujet complexe, beaucoup souffrent de ses symptômes et de ses limites et se battent pour rendre leur vie plus gérable.

 

Les symptômes du syndrome d’Asperger chez les adultes

 

Le syndrome d’Asperger est le trouble du spectre autistique le plus léger. Parmi les symptômes de tous les troubles du spectre autistique il y a un handicap significatif de communication et d’interactions sociales, et une adhérence à des routines strictes et un champ d’intérêts restreint.

 

Ces symptômes fondamentaux des TSA sont présents chez les adultes Asperger, bien que souvent à un degré moins grave que les autres troubles du spectre autistique. Ceux qui ont le syndrome d’Asperger ne souffrent pas du retard de langage souvent présents dans les autres TSA, ont généralement un bon vocabulaire, n’ont pas le même potentiel intellectuel, ayant un QI normal ou au-dessus de la moyenne. Cependant, les déficits de langage existent dans le syndrome d’Asperger, en premier dans la compréhension des subtilités du langage, car les personnes affectées ne peuvent souvent pas capter les concepts abstraits ou comprendre l’ironie ou l’humour aussi bien que la personne normale.

Les déficits de communication non-verbales sont courants ; beaucoup d’Asperger sont incapables d’interpréter les signaux comme les expressions faciales, le langage corporel, ou les gestes. Les handicaps des fonctions motrices sont souvent parmi les symptômes du syndrome d’Asperger, causant une apparente maladresse ou non-coordination, ou de la difficulté à exécuter les tâches qui demandent de la motricité fine. Beaucoup de ces symptômes peuvent être gérés ou même éliminés avec une intervention précoce en orthophonie, ergothérapie, psychomotricité, et thérapie comportementale.

 

Bien que du soutien, de l’information, et des services soient maintenant disponibles pour la nouvelle génération d’enfants Asperger, ce n’était pas toujours le cas pour ceux qui sont maintenant adultes. Beaucoup de ressources disponibles aujourd’hui n’existaient pas il y a 20 ans, et un grand nombre d’individus Asperger n’ont pas été diagnostiqués pendant ces années cruciales du développement, faisant manquer l’opportunité de profiter de ces services. Encore aujourd’hui, beaucoup d’adultes viennent juste d’être diagnostiqués, on a enfin pu identifier les raisons de problèmes qui les ont gênés pour 30, 40, ou même 50 ans.

 

 

 

 

Faire face aux différences

 

Cela a laissé les adultes et leurs familles devant gérer les difficultés par eux-mêmes. Alors que des adultes Asperger ont appris à gérer leurs symptômes assez bien, rentrant doucement dans la société avec une brillante carrière, un conjoint, et une bonne vie sociale, beaucoup d’autres se battent quotidiennement pour faire face à l’impact de leur trouble dans leur vie.

 

Certains restent dépendants de leurs parents ou autres membres de la famille, ayant des difficultés à trouver et garder un emploi stable. D’autres sont incapables de surmonter les handicaps sociaux et de communication assez bien pour créer des relations durables, restant assez isolés dans leur vie de tous les jours. La dépression est un problème courant chez les adultes Asperger, le taux étant plus haut que celui de la population générale, et l’aide peut être difficile à trouver, surtout pour ceux dont les symptômes ont fait un défi de trouver un emploi stable.

 

Avec un peu d’aide et de soutien, beaucoup plus d’adultes Asperger pourraient vivre une vie remplie et indépendante. Alors que les symptômes du trouble peuvent être beaucoup plus légers que dans les autres formes d’autisme, ils peuvent encore interférer avec la vie de tous les jours de beaucoup de personnes Asperger, un fait souvent oublié par les professionnels.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site